Des eaux polluées par les activités humaines

La présence de nitrates dans les eaux souterraines et de surface provient à 66 % de l’agriculture, suite à l’épandage de doses massives d’engrais azotés et d’effluents d’élevage. Selon une enquête publiée en 2003 par ll’IFEN (Institut Français de l’Environnement), 96% des cours d’eau et 61% des eaux souterraines sont pollués par les pesticides (10 000 points de mesure sur le territoire national). En eaux souterraines, 27 % des points nécessiteraient un traitement spécifique d’élimination des pesticides pour la production d’eau potable.

Dans 10 % des stations, les teneurs en nitrates sont supérieures aux normes de potabilité. La dégradation de la qualité des eaux entraîne régulièrement des abandons de captages. Où nous fournirons-nous en eau lorsque tous les captages auront été abandonnés ?

  • L’agriculture bio pour protéger l’eau

    Pour bénéficier d’une eau de qualité au robinet, il est possible de traiter les pollutions avant sa consommation ; cette voie implique souvent des procédés couteux et complexes - notamment pour les pesticides. L’autre possibilité est d’agir en amont, en favorisant l’installation ou la conversion à l’AB sur les Aires d’Alimentation en eau potable. Lisez la suite pour en savoir plus et pour visionner notre vidéo sur la bio et l’eau.

Actions