Interview : Matthieu Trabucatti de la Fédération des Alpes-Maritimes du Secours Populaire

Dans le cadre d’une campagne de communication pour la SCIC Manger Bio en Provence, nous avons réalisé une série d’interviews de producteurs, transformateurs et collectivités.
Voici le témoignage de Matthieu TRABUCATTI, responsable achat alimentaire et gestion des stocks pour la Fédération des Alpes-Maritimes du Secours Populaire.

Pouvez-vous nous présenter votre service d’aide alimentaire ?
Au Secours Populaire des Alpes-Maritimes, chaque semaine nous livrons 14 antennes réparties dans tout le département pour environ 3 000 personnes (familles nombreuses, familles monoparentales, étudiants…). Les bénéficiaires peuvent profiter toutes les semaines de l’aide FEAD (Fond Européens d’Aide aux plus Démunis), des collectes en magasins alimentaires et des fruits et légumes de Manger Bio en Provence et de la Chambre d’Agriculture des Alpes-Maritimes. Les paniers alimentaires sont préparés à la centrale de collectage du Secours Populaire du 06 où tous les produits sont regroupés. Les fruits et légumes bio et locaux y sont livrés tous les mercredis matin et sont ensuite répartis vers les 14 antennes du département. Ce sont principalement des bénévoles qui s’occupent de cette partie, mais nous sommes aussi quelques salariés à les accompagner.

Depuis quand travaillez-vous avec Manger Bio en Provence ? Pourquoi avez-vous décidé d’introduire des produits bio ?
Nous travaillons avec Manger Bio en Provence depuis le premier confinement, en mars 2020. Nous avons commencé cette démarche grâce à une aide de la DDCS (Direction Départementale de la Cohésion Sociale) destinée à l’achat de fruits et légumes locaux. Aujourd’hui, nous ne percevons plus cette subvention, le financement provient donc maintenant uniquement des donateurs et de nos propres fonds. Cela représente entre 15 000 et 17 000 euros par mois.
Les produits bio et locaux nous permettent de proposer une alimentation saine et durable à nos bénéficiaires.

Quels sont les produits concernés par cette collaboration, et en quelle quantité ?
Entre janvier et décembre 2021, nous avons commandé 95,3 tonnes de produits à Manger Bio en Provence. Cela concerne principalement des œufs, une grande partie sont produits par la ferme Lavancia (interview à retrouver ici), des pommes de terre, des carottes, des tomates, des pommes, des poires... Ces produits sont disponibles en fonction de la saisonnalité.

Qu’est-ce votre collaboration avec Manger Bio en Provence vous apporte pour l’introduction de produits Bio ?
Manger Bio en Provence, nous permettent d’avoir des produits bio et locaux à un prix abordable car nous faisons des grosses commandes pour tout le département. En plus de cela, nous n’avons pas besoin de contacter chaque producteur, tout est géré par la coopérative. Ils nous proposent chaque semaine une liste de produits que les producteurs peuvent leur fournir. C’est un réel avantage logistique, c’est eux qui s’occupent de la livraison dans notre centrale de collectage chaque semaine. Mais c’est aussi et surtout un énorme gain de temps pour nous.

Auriez-vous un message à passer en tant qu’association solidaire ?
Nous invitons tout le monde, que vous soyez un particulier ou une collectivité, à nous aider par l’intermédiaire de dons pour nous permettre de continuer l’approvisionnement de produits bio et locaux afin de faire profiter à nos bénéficiaires d’une alimentation saine et durable.

Propos recueillis par Kristell Gouillou et Matthis Garnier